Du tamisage le plus grossier au filtrage le plus fin.

Mon préféré, pour le tamisage grossier, c'est mon petit tamis, celui que j'ai fabriqué. 

Celui que j'utilise le plus souvent, c'est un pot à couverts (1 euro, on voit l'étiquette) avec lequel je tamise toutes mes cendres pour récupérer le charbon.

Pour les cendres et la terre, j'utilise un tamis de cuisine à mailles assez larges

Et j'utilise aussi un tamis de cuisine à mailles très fines.

Pour tamiser très finement, je prends un rideau. . C'est comme ça que je fais mes pigments de peinture avec de l'argile.

Toujours plus fin : un tissu, pour filtrer ma lessive de cendres.

Et je rêve de trouver un moyen de filtrer l'eau avec mes poteries …


-