La diversité des techniques de récolte est grande. Et si on récolte au bon moment, en période d'abondance, et avec les bons outils, c'est souvent simple et parfois très rapide.

Sous le niveau du sol, avec ma gouge de jardinage, je récupère les bulbes d'ail triquètre et les racines de chardon. Délicieux tous les deux. Je ne le fais que de temps en temps, parce qu'il faut ensuite les nettoyer.

Au niveau du sol, on peut avoir un bon rendement en mode « mains libres », avec un panier autour du cou. En voici 2 versions sur la photo. Plantain, pissenlit, petite oseille, par exemple. J'ai mesuré le temps sur le plantain : au printemps, s'il y en a beaucoup, on ramasse facilement 200 boutons floraux en 10mn … et le lendemain on peut recommencer !
Certaines plantes ont la bonne idée d'être un peu plus hautes. La bourrache, le fenouil sauvage, la mauve royale, ou les grimpantes : vigne ou gaillet blanc. Ou plus tard fruits rouges, et encore plus tard, les mûres. En général, en 5 à 10 mn on a une salade variée ou un bon dessert de fruits. Facile et rapide !

A la bonne hauteur, mais plus technique : la sève de bouleau. Vers le mois de mars, j'utilise mon matériel de perçage manuel avec une mèche de 6mm , pour percer un trou de 3 à 4 cm de profondeur. Ensuite, j'y place un petit tuyau en bois que j'ai sculpté, et la sève coule dans une bouteille en verre attachée à l'arbre
Et ensuite, je rebouche le trou avec une petite branche du même arbre.

La technique la plus facile, la plus simple, et la plus rapide : la consommation directe sur la plante. Le top l'été pour les fruits !

Si c'est trop haut … attendre que ça tombe, et retour à la case « ramassage au sol ».


Et pour les algues : seau et couteau pour la récolte à marée basse !

-